Si Milan est une grande ville par son histoire et sa beauté, elle n’en reste pas moins relativement petite en superficie pour une ville de son importance. Ce qui rend sa cathédrale, l’imposant Duomo, encore plus incontournable au cœur de la ville, car sa taille impressionne : c’est la troisième plus grande église du monde (après la basilique Saint Pierre au Vatican et la cathédrale de Séville) !

Pour aller plus vite dans votre lecture, vous pouvez vous rendre directement plus loin dans l’article en cliquant sur le lien qui vous intéresse :

Une histoire riche de plusieurs siècles

Visiter le Duomo de Milan

Nos conseils pour visiter la cathédrale de Milan

Une histoire riche de plusieurs siècles

Une telle démesure se retrouve dans l’histoire de la construction du Duomo de Milan, puisqu’elle s’étale sur près de 500 ans et a nécessité d’importants travaux, comme des canaux qui servaient à acheminer tout le marbre rose nécessaire à la construction de cette ambitieuse cathédrale.

Les statues sur la façade en marbre du Duomo de Milan

La construction du Duomo du Milan commence en 1386, sous l’action de Jean Galéas Visconti, alors Seigneur de Milan, qui voulait doter la ville d’un édifice qui symboliserait la puissance de la cité sur ses rivales. Le Duomo est bâti sur les vestiges de la cathédrale Santa Maria Maggiore et de la basilique Santa Tecla, toutes deux ravagées dans un incendie.

Devant l’ampleur de la tâche, les travaux s’éternisent et les plus grands architectes et artistes se succèdent et créent ainsi une superposition de styles (principalement gothique, néoclassique et néogothique) qui renforce un peu plus la majesté du Dôme de Milan, d’une architecture déjà complexe et grandiose.

Les statues sur la façade du Duomo de Milan

En 1769, bien qu’encore inachevée, la cathédrale est dotée par l’archevêque de l’époque d’une flèche qui élève le Duomo au rang de plus haut édifice de Milan. Au sommet trône une statue de la Vierge en cuivre doré, qui surplombe la cité. Cette statue culmine à 108,5 mètres au-dessus de Milan et est surnommée la Madonnina par les Milanais, ce qui témoigne de leur affection pour ce majestueux ouvrage.

La statue de la Vierge sur le toit du Duomo de Milan

En 1805, après une longue mise en pause des travaux, Napoléon Ier presse l’architecte Giuseppe Zanoia de finaliser le Duomo de Milan, en vue de son couronnement en tant que roi d’Italie, qu’il tient à voir se dérouler dans ce lieu exceptionnel.

Napoléon sera effectivement sacré roi le 26 mai 1805 , mais la cathédrale ne sera achevée qu’en 1813, près de 5 siècles après le début de sa construction.

Visiter le Duomo de Milan

Le Dôme se trouve au cœur de Milan, sur la Piazza Del Duomo. Cette cathédrale est tellement importante que c’est tout le plan de la ville qui est organisé autour d’elle : c’est le point central de Milan.

Place Duomo Milan

Au premier coup d’œil sur le Duomo, on comprend tout de suite pourquoi il est surnommé « le hérisson de marbre » : les 136 flèches qui ornent son toit lui donne l’air d’une dentelle taillée au cœur du marbre .

Le Duomo en met déjà plein les yeux depuis l’extérieur grâce à sa façade et les quelques 3 500 statues qui la décorent, mais l’intérieur est tout aussi somptueux : ce ne sont pas moins de 5 nefs qui le composent ! Elles sont elles-mêmes séparées par 52 colonnes (une pour chaque semaine de l’année) qui s’élèvent jusqu’au plafond et forment la voûte en s’entrelaçant en rosaces gothiques. Ces rosaces qui semblent taillées dans la pierre sont en fait de superbes trompe-l’œil qui datent du 16ème siècle !

Intérieur du Duomo, cathédrale de Milan

Il est possible de se rendre à l’intérieur du Duomo gratuitement, notamment pour les personnes qui souhaiteraient se recueillir, mais certaines sections sont payantes. C’est le cas du baptistère, du trésor, mais surtout des terrasses. La crypte du Duomo est quant à elle en accès libre.

Il est donc possible de monter sur les toits du Duomo, et plus exactement sur des terrasses. De là-haut, la vue est simplement merveilleuse, nous vous la recommandons tout particulièrement. Même pour ceux qui pourraient ne pas aimer les visites de monuments historiques, les terrasses du Duomo de Milan en valent la peine ! Le bâtiment a beau être magnifique, la vue imprenable depuis les terrasses est sans égal.

Vue sur Milan depuis les toits du Duomo

L’accès aux terrasses est toutefois payant. Il y a deux tarifs pour y accéder : un si l’on y monte en prenant les 200 marches des escaliers (7€), un autre si l’on préfère l’ascenseur (12€).

Notez également la ligne au sol qui se trouve près de l’entrée principale et traverse la nef en étant ponctuée des signes du Zodiaque : ils ont été tracés par les astronomes de l’Accademia di Brera en 1786. À midi pile, les rayons du soleil viennent frapper différents points de la ligne suivant la saison à laquelle nous sommes. La redoutable précision du procédé est telle que les horloges de la ville étaient réglées en fonction de cela jusqu’au 19ème siècle.

Au milieu des statues en marbre blanc à l’intérieur du Duomo, vous pourrez également admirer une pièce d’exception, un crucifix réalisé par nul autre que le maître Léonard de Vinci.

La contrepartie de la gratuité de l’accès au Duomo de Milan est le nombre de visiteurs qui souhaitent entrer admirer le monument de l’intérieur, et donc la longue file d’attente qui se forme chaque jour devant ses portes.

Vue sur le quartier des affaires de Milan depuis le Duomo

Nos conseils pour visiter la cathédrale de Milan

Heureusement, pour éviter au maximum l’attente dans la file face au Duomo, nous avons quelques astuces qui vous feront gagner du temps :

Il existe un billet qui combine l’accès aux terrasses, au baptistère et au trésor au tarif avantageux de 13€. Et plutôt que de faire la queue devant le Duomo pour vous le procurer, il est possible de l’acheter dans le musée situé à droite de la Piazza Del Duomo, le Museo del Novecento (qui est un musée consacré à l’art du 20ème siècle). Voilà qui vous épargnera facilement une heure dans la file d’attente aux guichets pendant les pics d’affluence !

Pour éviter une foule trop dense, il peut également être avisé de venir à l’heure où le Duomo ouvre au public, à savoir 8h30.

Par ailleurs, si vous arrivez à l’ouverture, nous vous conseillons de commencer directement par monter à la terrasse sur les toits du Duomo : non seulement vous pourrez profiter du lever du jour sur Milan, mais en plus vous vous retrouverez quasiment seul pour admirer ce spectacle, ce qui rendra l’expérience encore plus unique.

Vue depuis les terrasses du Duomo de Milan

Vous pouvez également envisager de vous rendre sur la terrasse du Duomo en fin de journée, pour profiter d’un coucher du soleil tout bonnement magique. Les terrasses ferment à 21h00, mais prévoyez environ une heure de visite pour voir les intérieurs avant cela.

Un autre moyen pour éviter la foule est de commencer votre visite du Duomo de Milan à l’heure du déjeuner : il suffit de prendre son repas (n’hésitez pas à consulter nos recommandations pour un restaurant à Milan !) un peu avant midi pour pouvoir accéder au Duomo sans trop faire la queue car la plupart des gens sera en train de manger. Ce n’est peut-être pas la solution la plus pratique, mais elle a le mérite d’être efficace !

Enfin, sachez qu’il existe des billets coupe-file que vous pouvez acheter directement sur Internet, afin de rentrer dans la cathédrale sans attendre et profiter d’un guide qui vous en apprendra plus sur l’histoire du Duomo de Milan. Rendez-vous sur ce site pour vous le procurer (65€).

Porte Duomo Milan

A propos de l'auteur

Le magazine voyage des Escapades vous emmène à la découverte des plus belles régions de France et d’Europe le temps d’un voyage de quelques jours.

Nos autres escapades sur le même thème :

FacebookTwitterPinterestE-mail function essb_window140904509(oUrl, oService) { ...

FacebookTwitterPinterestE-mail function essb_window2008890474(oUrl, oService) { ...

FacebookTwitterPinterestE-mail function essb_window402144468(oUrl, oService) { ...

Ecrire un commentaire